Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Jonetsu indispensabile

Jonetsu indispensabile

J'aime beaucoup de choses: les films, les séries, les dessins animés, les mangas (oui nuance), quelques webtoons, les livres et surtout le PAYS DU SOLEIL LEVANT. Avec ce site je veux vous faire partager ce que j'aime, mes passions, ce que je débusque sur la toile, en discuter et savoir ce que vous aimez pour découvrir encore d'autres choses.

bouquins

Publié le par Ichel
Publié dans : #Bouquins
Un livre et une bonne action

On a tous entendu ces chansons auxquelles plusieurs stars et personnalités ont participé pour reverser les bénéfices à une grande cause telle que We are the Wolrd avec Michael Jackson et ses amis, Collectif Protection Rapprochée pour Protège-toi ou encore les Enfoirés de Coluche. L'intérêt de ce regroupement c'est de rassembler des fonds pour une association. Eh bien, il n'y a pas que les chanteurs ou les acteurs qui officient pour ces grandes causes. Eh oui, certains écrivains se sont lancés dans cette aventure, 13 pour être plus précis. Treize maîtres de l'intrigue policière, de l'humour et de l'absurde se sont donnés rendez-vous pour écrire chacun une nouvelle. Ainsi, Françoise Bourdin, Maxime Chattam, Alexandra Lapierre, Agnès Ledig, Giles Legardinier, Pierre Lemaître, Marc Levy, Guillaume Musso, Jean-Marie Perier, Tatiana de Rosnay, Eric-Emmanuel Schmitt, Franck Thilliez et Bernard Werber ont décidé d'unir leurs forces au profit des restos du coeur. Un livre acheté= 3 repas distribués. Si vous voulez faire une bonne action tout en passant un bon moment en lisant un chef-d'oeuvre réunissant des écrivains de talent, achetez ce bouquin: "13 à table!".

Voir les commentaires

Publié le par Ichel
Publié dans : #Bouquins
Du livre au cinéma

Il y a pas mal de films qui ont été un véritable succès au box-office sans qu'on sache qu'à la base ce sont des livres. Ces derniers étaient tellement intéressants ou ils avaient tellement de fans, que les droits ont été rachetés par de grandes maisons hollywoodiennes afin d'en faire des blockbusters. Je vais vous présenter quelques-un de ces films dont vous ignorez qu'il s'agissait de bouquins.

Jurassic Park est une oeuvre de Michael Crichton. C'est tout à fait par hasard que j'ai découvert qu'il s'agissait d'un roman en premier lieu. En effet, c'est en recherchant la date de sortie de ce film que j'ai découvert qu'il s'agissait d'un roman paru en 1990. Sur une ile du Costa Rica, des scientifiques ont décidé de jouer à Dieu en recréant les dinosaures en se servant de leur ADN fossilisé. Et pour rentabiliser les recherches, ils décident d'installer les dinosaures dans un parc à thème. Malheureusement, cette découverte sera convoitée. Et un espion d'une compagnie rivale va saboter le système de sécurité afin de pouvoirs voler des informations confidentielles tout en causant la libération des dinosaures de leurs enclos. Les visiteurs présents sur l'île seront tous en danger... Personnellement, c'est un livre que j'aime beaucoup, je le recommande donc plus que vivement.

Nous nous attaquons à un classique du cinéma, Breakfast at Tiffany's, qui est tiré d'un roman publié par Truman Capote en 1958. Ce court roman est connu en France sous le nom de Petit-déjeuner chez Tiffany. Il raconte l'histoire d'une call-girl insouciante et rêveuse, Holly Golightly, qui cherchait à tout prix à se marier avec un homme riche. Elle fait tout ce qu'elle peut, rencontre les plus beaux partis qui succombent généralement à son charme enfantin, pourtant elle n'arrive pas à trouver l'homme dont elle a besoin. Et lorsqu'elle se sent déprimée ou qu'elle commence à perdre espoir, elle se rend chez Tiffany, prestigieuse bijouterie, afin de retrouver la joie de vivre. Contrairement à son adaptation cinématographique où Audrey Hepburn fait une prestation magnifique, la fin du roman est un peu plus sombre. À vous de la découvrir.

Pour lire ce roman, il ne faut vraiment pas s'effrayer facilement. En effet, L'exorciste est une oeuvre qui fout la trouille. D'après ce que l'on raconte, William Peter Blattly se serait inspiré d'une histoire vraie (-_-'). Ce roman publié en 1971, raconte l'exorcisme que deux prêtes vont pratiquer sur une fillette, Regan McNeil. Je raffole des romans d'horreur et de suspens mais, celui-là est d'un tout autre niveau. Si je trouve que c'est un très bon roman, je n'ai pu le lire qu'une seule fois parce qu'il me donnait des cauchemars. Alors, vous êtes prévenu.

Les dents de la mer est un roman de Peter Benchley publié en 1974. Lorsque l'on retrouve sur la plage le corps déchiqueté d'une jeune femme, la panique s'empare de la station balnéaire théâtre de ce désastre. C'est l'oeuvre d'un requin. Il faudrait fermer les commerces et la station afin que ce squale n'attaque plus personne mais, le maire et le chef de la police ne sont pas d'accord sur ce point. Il faudra donc pourchasser le requin pour qu'il ne fasse plus de victime. Pour leur prêter main forte, un océanographe plongera dans ces eaux tumultueuses.

Je n'aurai jamais pu penser que Gatsby le magnifique était un roman. Je pensais que le film sorti en 2013 était juste un remake de celui de 1974. Francis Scott Fitzgerald publie ce roman en 1926. Gatsby est entouré de mystère. Tout le monde veut savoir d'où sort ce millionnaire excentrique et élégant et fêtard. Et c'est par les yeux de son voisin et ami que l'on découvrira peu à peu la vie et les tourments de cet homme surprenant. Si on a déjà vu le film, on s'attend à quelque chose d'assez triste à la fin mais, en fait tout le roman est assez poignant. Courage dans la lecture.

Voir les commentaires

Publié le par Ichel
Publié dans : #Bouquins
Colin Firth (Fitzwilliam Darcy) et Jennifer Ehle (Elisabeth Bennet)
Colin Firth (Fitzwilliam Darcy) et Jennifer Ehle (Elisabeth Bennet)

Je considère cet auteur comme l'un de mes préférés mais aussi l'un des meilleurs que j'ai pu lire. Je vais vous parler de deux de ses plus célèbres romans et j'espère vous faire découvrir le troisième. Commençons tout d'abord par parler du fameux Pride and Prejudice (Orgueil et Préjugés) publié en Angleterre en 1813. Il s'agit, pour moi, de L'oeuvre de Jane Austen. Ce roman se passe au début du XIXe siècle. Elisabeth Bennet est la deuxième fille de la famille Bennet, sa mère n'a de cesse d'essayer de marier ses cinq filles à un beau et richissime parti. Les ambitions de sa mère vont entrainer l'orgeuilleuse et spirituelle Elisabeth dans des démêlés et joutes verbales avec l'arrogant et ausère Monsieur Darcy. Ce livre vaut vraiment le détour. Il se passe à une époque que nous n'avons pas vécue pourtant on s'y retrouve facilement et on comprend aisément les personnages. J'ai apprécié le caractère de l'héroïne parce que pour une femme de cette époque elle disait et faisait ce qu'elle pensait. De plus, l'histoire finit par prendre une tournure à laquelle je ne m'attendais pas du tout. Je tire mon chapeau à Jane Austen, ce roman mérite vraiment de figurer dans les classiques de la littérature anglaise mais aussi mondiale. Le second roman présenté le mérite également, Sense and sensibility (Raison et sentiments) est publié en 1811 en Angleterre et est le tout premier roman de Jane. Ce roman raconte l'histoire de deux soeurs Dashwood contraintes de quitter leur Sussex natal pour se rendre dans le Devonshire. Si l'une représente la raison et doit taire les élans de son coeur, l'autre se laisse guider par les sentiments et vit sa vie dans un bonheur absolu. Toutes les deux, elles devront affronter les aléas de la vie. Ce roman traite assez bien des pérégrinations que peuvent ressentir des êtres humains et notamment des femmes dont la société, à cette époque, accorde très peu de crédit. Il est vraiment très bien construit et je le recommande vivement. Pour finir, je vous conseille, Northanger Abbey publié en 1817. Il s'agit d'un roman d'apprentissage où l'auteur critique la littérature gothique en ce qu'elle enseigne une conception erronée du monde aux jeunes filles de l'époque. C'est ainsi qu'on verra peu à peu, Catherine Morland dépassé la période de l'adolescence au contact d'Henry Tilney et de sa soeur. Bonne lecture.

Voir les commentaires

Publié le par Ichel
Publié dans : #Bouquins
L'Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu de Bernard Werber

Ça c'est un titre pompeux. La première fois que je suis tombée dessus, je me suis dit "tiens, ça doit être saoulant" et puis j'ai lu le résumé et je me suis dit que j'apprendrai des choses en lisant ce bouquin. Du coup, je l'ai acheté et oui j'ai appris des choses. J'aime croire qu'il a contribué à enrichir ma culture générale et qu'il m'a appris des choses amusantes ET intéressantes bien sûr!

Ce livre, qu'on appelle affectueusement l'ESRA, était à la base une encyclopédie fictive que l'auteur citait dans ses romans sur le cycle des fourmis. Finalement, il l'a fait passer du réel au fictif en le publiant pour la première fois en 1993. Celui que j'ai lu a été publié en 2003. Dans ce livre, on retrouve des faits variés sur pas mal de sujets ou des réflexions philosophiques, physiques et métaphysique. Bernard Werber nous présente son avis sur de nombreux sujets et moi je trouve que c'est plutôt bien pensé. Avant de lire cet ouvrage j'étais plutôt réticente quant aux écrits de ce monsieur mais, ce n'est plus du tout le cas maintenant. Alors si, vous voulez savoir l'origine de la censure ou s'il existe une réalité parallèle, allez acheter ce livre, l'emprunter ou le confisquer mais lisez-le!

Voir les commentaires

Publié le par Ichel
Publié dans : #Bouquins

Chaque genre de littérature a ses maîtres. Des auteurs qui se sont imposés par leur style, qui vous ont fait imaginer des choses auxquelles vous n'auriez jamais songé tout seul et s'il y a bien quelqun qui est de ce type, c'est Stephen King. Sa bibliographie est tellement dense et passionnante qu'il était difficile pour moi de choisir les oeuvres dont je pouvais vous parler. Ainsi, j'ai préféré m'en tenir à mon rituel de trois romans. Trois romans qui ont retenu mon attention et qui se rappellent très souvent à ma mémoire:

The long Walk a été publié en 1979 sous le pseudonyme de Richard Bachman, il a été publié en France sous le titre de Marche ou crève en 1989. Il existe une coutume dans ces États-Unis totalitaires qui s'appelle la Longue Marche. Elle consiste pour cent jeunes adultes à traverser le pays sans arrêter. Une surveillance armée qui les ravitaille régulièrement leur interdit de s'arrêter ou de dévier de l'itinéraire. Ils ont droit à trois avertissements, au bout de ceux-ci, le contrevenant est mis à mort. Seul le dernier survivant recevra la somme astronomique et la possibilité de réaliser n'importe lequel de ses souhaits. Ce roman m'a donné des sueurs froides. J'avais vraiment peur que tout se finisse mal. Vers la fin je comptais les participants pour être sûre que le héros ne finirait pas sous les roues d'un tank. C'était vraiment quelque chose ce bouquin, le premier de Stephen King que j'ai lu et je ne suis pas prête de l'oublier. 

La peau sur les os ou Thinner est publié en 1984  aux États-Unis, toujours sous le nom de Richard Bachman et en 1987 en France. Un avocat obèse responsable de la mort d'une gitane dans un accident de voiture va être acquitté du fait de sa position sociale et par le jeu de son carnet d'adresses. Le chef des gitans, expulsés par la faute de l'arrogant avocat, va jeter une malédiction à ce dernier: la maigreur. Si ce sort était une magnifique aubaine pour Billy, les choses vont prendre une tournure inquiétante lorsqu'il n'aura plus que "la peau sur les os" et qu'il va continuer de maigrir. J'ai tout d'abord vu le film. Mais, l'histoire était tellement intéressante que j'ai voulu lire le roman. Quand je dis intéressant, je veux dire morbide, car ne vous détrompez pas, il s'agit d'un vrai film d'horreur. 

Misery est publié en 1987 aux USA et en 1989 en France. Paul Sheldon est secouru après un accident de voiture. Si l'auteur de best-seller est soulagé en premier temps, la situation va vite se transformer en cauchemar lorsqu'il va se rendre compte que sa secouriste est folle à lier et qu'elle n'est pas prête à le laisser s'en aller. Pire, elle va le mutiler tant qu'il n'aura pas fini le livre où il doit ressusciter sa mythique héroïne, Misery. Rien que le résumé de ce livre me donnait des frissons et je n'ai pas été déçue. Ce qu'il y a de bien avec Stephen King, c'est qu'on ne peut pas du tout imaginer ce qui va se passer. On est toujours pris au dépourvu. J'ai lu des tonnes de romans et pourtant, je n'arrive jamais à deviner la trame de ces histoires. Sur ce, BONNE LECTURE!

Voir les commentaires

Publié le par Ichel
Publié dans : #Bouquins
Regard sur Agatha Christie suite et fin

Il y a encore tellement de choses à dire sur les écrits d'Agatha Christie mais, cette série est déjà assez longue comme cela. Pour terminer je devrai vous parler de ces personnages préférés, c'est-à-dire Harley Quinn et Mr Statterthwhaite, mais, je ne les connais pas assez pour ça. Je n'ai pas vraiment lu d'oeuvres sur eux si ce n'est la seule nouvelle présente dans le recueil Marple, Poirot, Pyne et les autres... Aussi, je vais en finir en parlant de trois oeuvres sur un couple d'espions haut en couleur: Tommy et Tuppence Beresford. Ce sont des amis d'enfance qui se retrouvent pendant la Première Guerre mondiale et qui vont mener une vie d'aventure avant et pendant leur mariage, tour à tour espions et détectives.

- Associés contre le crime est un recueil de nouvelles publié en 1972 en France. À l'origine, ce recueil faisait parti d'un seul, Le crime est notre affaire est composé de 15 nouvelles et publiées en 1929 au Royaume-Uni. Lorsqu'il est paru en France, on l'a décomposé en deux, Associés contre le crime et Le crime est notre affaire. Ainsi, le premier recueil est composé de 8 nouvelles. Elles sont très intéressantes, on en apprend un peu plus sur la manière de travailler de ces époux qui ne peuvent pas rester sur place.

- N. ou M.? est publié en 1941 au Royaume-Uni et en 1948 en France. Tommy et Tuppence vivent une vie tranquille loin des manigances et contre-manigances de la Seconde Guerre mondiale. Ils sont dépités de ne pas y participer lorsqu'un agent de la couronne vient voir Tommy pour lui confier une mission qu'il ne doit pas révéler à sa femme. Manque de pot, elle a tout entendu. Tous les deux, ils devront donc déterminer si des agents allemands, un homme N ou une femme M, sont sur le territoire britannique.

- Le cheval à bascule est leur dernière apparition. Il est publié en 1973. On apprend ce qui s'est passé dans leur vie les dix dernières années, à savoir qu'ils ont eu plusieurs chiens et qu'ils ont trois petits-enfants. Les époux Beresford ont atteint l'âge de la retraite et ont emménagé dans une nouvelle maison où Tuppence découvre une ancienne édition d'un roman de R.L Stevenson où certains mots soulignés mis bout à bout laissent à penser qu'un double meurtre a été perpétué des années auparavant. Ils vont donc essayer de découvrir le fin mot de l'histoire.

Le cheval à bascule est le dernier roman écrit par Agatha Christie mais il n'est pas le dernier roman publié. En effet, elle avait prévu que soit publié après sa mort, des romans concluant la vie de ses personnages les plus connus: Hercule Poirot et Jane Marple.

Voir les commentaires

Publié le par Ichel
Publié dans : #Bouquins
C'est celui que j'ai chez moi et il me plaît
C'est celui que j'ai chez moi et il me plaît

Voici venu le temps de vous parler d'un autre personnage de fiction d'Agatha Christie que j'ai pu rencontrer dans ses romans. Ce n'est pas mon préféré mais j'aime sa façon de travailler, car par là Agatha Christie nous montre qu'elle ne se limite pas à des écrits sur les meurtres. James Parker Pyne est un ancien agent du gouvernement britannique. Non ce n'est pas un espion, il exerçait le métier de statisticien. À l'heure de la retraite, cet homme d'une soixantaine d'années avec " une belle tête chauve, de grosses lunettes et des yeux intelligents " décide de devenir un professeur de bonheur. Parker Pyne n'apparaît que dans des nouvelles:

- Marple, Poirot, Pyne et les autres... est un recueil de nouvelles à destination des lecteurs francophones. Il est publié en France en 1986. En fait ce recueil regroupe des nouvelles déjà parues dans d'autres recueils. Je le cite parce qu'il s'agit de la toute première fois où j'ai entendue parler de Parker Pyne. J'avais acheté ce livre parce que je pensais que j'aurai la chance de voir Marple et Poirot travailler ensemble sur une affaire mais, ce ne fût pas le cas puisque c'est un recueil et non un roman. Pourtant, je n'ai pas été déçu. Comme à son habitude, Christie a su me captiver. Je vous recommande ce recueil.

- Mr Parker Pyne est un recueil de douze nouvelles policières publié en 1934 en langue anglaise puis en 1971 en France. Il s'agit du seul recueil consacré exclusivement à ce professeur du bonheur. J'ai vraiment été surprise. Lisant Agatha Christie depuis quelques années déjà, je m'attendais à des meurtres, à des enquêtes avec Scotland Yard mais, non. Cette fois l'écrivaine nous amène dans un monde d'ingéniosité, de problèmes surprenants et de résolution remplies d'humour. Si vous lisez le times, vous découvrirez cette annonce: "Êtes-vous heureux? Dans le cas contraire, consultez Mr Parker Pyne, 17 Richmond Street." À défaut de vous rendre à cette adresse, lisez ce recueil.

Voir les commentaires

Publié le par Ichel
Publié dans : #Bouquins
Geraldine McEwan est mon interprète préférée de Miss Marple
Geraldine McEwan est mon interprète préférée de Miss Marple

Parler d'Agatha Christie, c'est également parler de Miss Marple. Il s'agit de son deuxième détective le plus connu. Jane Marple est une petite vieille femme habitant St Mary Mead. Elle est à la retraite, adore tricoter, papoter avec ses voisins, prendre le thé... la bonne petite mamie anglaise en somme. Mais ce qu'elle aime par-dessus tout, c'est observer ses voisins, les étudier, car pour elle "la nature humaine est partout la même". C'est en suivant cette maxime qu'elle résoudra toutes ses enquêtes, laissez-moi vous parler de trois d'entre elles:

- L'Affaire Protheroe est publié en 1930 et est le premier roman où apparaît Miss Marple. Le corps d'un homme que tout le monde dépréciait, le colonel Protheroe, est découvert dans le bureau du pasteur avec une balle dans la tête. La police de St Mary Mead semble se diriger dans la mauvaise direction. Heureusement Miss Marple est là et sait très bien elle qu'il ne faut pas se fier aux apparences, le comportement des gens est bien plus instructif.

- Un meurtre sera commis le... est un le 50ème roman d'Agatha Christie, il est publié en juin 1950. Dans la petite gazette de Chipping Cleghorm apparaît une annonce singulière: " Un meurtre est annoncé, qui aura lieu le vendredi 29 octobre à six heures trente de l'après-midi à Little Paddocks...". Ce qu'il y a d'étonnant c'est que ce n'est pas du genre du petit village et que la propriétaire de Little Paddocks, miss Blacklock, ne sait rien de cette affaire. Le voisinage, curieux, se rend donc sur ledit lieu pour assister à ce qui est certainement une plaisanterie. Malheureusement, un étranger sera VRAIMENT tué. Tout le monde croit au suicide sauf Miss Marple. Comment cet inconnu aurait-il pu se tirer une balle tout en tenant la porte dans une main et la torche dans l'autre? Il s'agit du premier roman avec Miss Marple comme héroïne que j'ai lu. Et il m'a vraiment plu. Pendant des mois, j'ai pensé à cette vieille femme gâteuse qui en fait n'en était pas une et qui ainsi pouvait s'infiltrer partout. Je vous conseille vraiment ce roman qui est considéré comme l'un des meilleurs avec Miss Marple.

- Le major parlait trop est un roman publié en 1965. Miss Marple est en vacances aux Antilles et discute avec les résidents de l'hôtel où elle est descendue. L'un de ces hôtes est le major Palgrave qui adore parler de ces voyages à travers le monde. Tandis qu'il discutait avec Miss Parle il lui demande si elle veut voir la photo d'un assassin avant d'interrompre leur conversation après avoir regardé furtivement par-dessus les épaules de Miss Marple. Le lendemain, le major sera retrouvé mort. Serait-ce le fameux assassin qui aurait sévi une fois de plus? Ce sera à Miss Marple de le découvrir une fois de plus. J'ai aimé cette aventure parce que Miss Marple sortait un peu de l'Angleterre et cela n'arrive pas souvent. De plus, le mystère reste entier jusqu'au dernier moment, celui où l'incroyable vieille dame nous livre le nom du coupable.

Voir les commentaires

Publié le par Ichel
Publié dans : #Bouquins
C'est celui-là que j'avais lu
C'est celui-là que j'avais lu

Avant Agatha Christie j'avais déjà lu des romans policiers mais c'est le premier auteur dont j'ai retenu le nom, car son style, son univers m'avait marqué. J'avais 10 ans alors et je ne l'ai jamais oublié. Des années plus tard elle reste mon auteur préféré concernant les romans policiers et mon deuxième auteur préféré de roman tout court (la première étant aussi une Anglaise). Je n'ai pas encore lu toutes ses œuvres mais, j'espère le faire un jour. En attendant, je vais vous parler des trois romans de son plus grand détective, Hercule Poirot. C'est par ce petit détective belge résidant à Londres que j'ai appris à connaître cette grande romancière que j'estime énormément. Il m'a vraiment donné envie de me servir de «mes petites cellules grises »:

  • Le Crime de l'Orient-Express est le premier roman de cette romancière que j'ai lue et il m'a transporté. Il a été écrit en 1934. L'histoire se passe dans un train que prend le détective pour se rendre à Paris. Un meurtre aura lieu dans la chambre juste à côté de la sienne et il se fera un point d'honneur de découvrir qui en est l'auteur. La découverte des indices m'a tout simplement impressionné et son raisonnement m'a surpris, car pour lui rien n'est jamais dit par hasard.

  • Le deuxième livre dont il faut parler est Le Meurtre de Roger Ackroyd paru en 1926. Poiroit à la retraite sera amené à résoudre le meurtre d'une de ses connaissances avec l'aide d'un médecin qui se trouve être le narrateur de l'histoire. C'est l'une des œuvres les plus appréciées d'Agatha Christie. Elle l'a véritablement révélée au grand public.

  • Le troisième est la dernière aventure d'Hercule Poirot, Hercule Poirot quitte la scène en 1975. Si j'ai appris quelque chose du petit détective c'est que c'est quelqu'un de fondamentalement honnête, rien ne justifie un meurtre et il est impensable de se faire justice soi-même. Il faut laisser ces affaires-là à la police. Et pourtant dans celle-ci, Hercule Poirot va déroger à ses principes. Au côté de son très illustre associer et ami Arthur Hasting, Poirot va tenter de démasquer l'un des plus fourbes et talentueux assassin qu'il n'a jamais rencontré. La tâche est ardue car il commet des meurtres sans jamais tuer personne.

Je vous conseille de lire ces romans si vous aimer le genre policier et si vous voulez voir un raisonnement comme il n'en existe plus aujourd'hui. La mort d'Hercule Poirot a vraiment marqué ses fans, tellement qu'une rubrique nécrologique a été écrite par Thomas Lask dans le New York Times. C'est l'un des rares personnages de fiction à en avoir une, c'est tout dire. Personne n'avait envie de le voir arrêter ses enquêtes. Ainsi, un écrivain japonais, Kyotaro Nishimura, l'a fait revivre dans un roman aux côtés de deux grands détectives l'inspecteur Maigret et Ellery Queen le célèbre déchiffreur d'énigme qui devront rivaliser avec le génie du limier japonais Akechi Kogoro. Ce roman était tout simplement un vrai délice. Il était intéressant, non captivant et je l'ai lu d'un trait. Il m'a donné envie de lire Ellery Queen et les aventures de Maigret. Si c'est votre cas, commencer dès maintenant. (Je vous conseille également la série télévisée et les films avec David Suchet mais, je dis ça, je dis rien.)

Voir les commentaires

Publié le par Ichel
Publié dans : #Bouquins, #Heroic fantasy

La plupart des diamants littéraires qu'on a la chance de lire, on les découvre souvent par hasard en feuilletant des bouquins dans une librairie, en empruntant un livre lorsqu'on s'ennuie ou encore en tombant sur une bonne critique dans un forum. S'il faut parler d'une grande découverte faite cette année, je ne peux que parler du "Livre des mots" de J.V Jones. Je n'avais plus été captivée comme ça depuis longtemps. Ainsi si vous recherchez vraiment une œuvre qui vous empêchera de dormir tant que vous n'en serez pas à bout et si vous aimez l'heroïc fantasy je vous conseille vivement cette saga. Il s'agit de l'histoire d'un orphelin apprenti boulanger qui va découvrir ses pouvoirs et devra, bien malgré lui, accomplir une prophétie permettant de détruire un mal qui guette son pays.

Ce qui est captivant dans cette saga est l'histoire qui ne tourne pas uniquement autour d'un personnage sans pour autant aboutir à un capharnaüm. Il y a des personnages qui seront attachants, d'autres émouvants et certains tout simplement agaçants. À travers les trois tomes de cette aventure, on les verra grandir, se tromper, évoluer et vaincre les obstacles qui se dresseront devant eux.

Le premier tome du Livre des mots est L'enfant de la prophétie. Dans cette partie on avance avec Jack, l'apprenti boulanger, qui découvre qu'il a des pouvoirs et est contraint de s'enfuir avant que son maître Balaris le réduise au silence afin qu'il ne devienne jamais un grand sorcier. Il cheminera avec Melliandra, la fille d'un grand seigneur du royaume qui veut la marier de force, et tous les deux ils essaieront de déjouer les plans de l'infâme sorcier. D'un autre côté il y a Taol, chevalier de Valdis intègre et honnête, qui est à la recherche de l'enfant pouvant accomplir une ancienne prophétie.

Le deuxième tome est Le temps des trahisons. Ce tome est beaucoup plus sombre que le précédent. Les contours de la guerre se dessinent. Melliandra disparue, Jack devra affronter tout seul les plans machiavéliques de Baralis et apprendre à contrôler ses pouvoirs pour accomplir une vengeance qui le mènera sur les chemins de la prophétie dont il est l'acteur. Entre trahisons, assassinats et déceptions, Jack devra, tout comme Taol, faire preuve de courage afin d'accomplir leur destinée.

Et enfin le dernier tome est Frères d'ombre et de lumière. La guerre est imminente, les alliances se dessinent. Le temps est venu pour Jack, Taol et Melliandra d'affronter Baralis et son fils Kylock et d'accomplir la prophétie. Pour ce faire, Jack devra découvrir le secret de sa naissance et mettre un terme à l'une des plus vieilles institutions magiques de leur monde. Taol à ses côtés, ils partiront au secours de Melliandra et tenteront d'empêcher le monde de plonger dans les ténèbres.

Ceci est un petit aperçu d'un livre qui m'a enchanté. J'espère que c'en sera de même pour vous. Sur ce, bonne lecture.

Le livre des mots à ne pas manquer

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog