Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Ichel

A gauche Lovely complex, au milieu Tonari no kaibutsu-kun, à droite Peach girl
A gauche Lovely complex, au milieu Tonari no kaibutsu-kun, à droite Peach girl

Arrêtons-nous un peu du côté des shojo. De temps en temps je cherche une jolie petite comédie romantique donc je fouille les forums, je feuillette mon agenda (Pika m'a fait découvrir pas mal de perle comme ça) où je demande tout simplement à des amies (le seul problème c'est qu'il n'y en a pas beaucoup qui aime ce genre). Voilà donc une petite liste de ce que j'ai vu (et certains que j'ai lus) :
- Lovely complex de Aya Nakahara. C'est mon shojo préféré (Sailor Moon étant hors catégorie). Je l'apprécie parce qu'il sort un peu du schéma habituel. Il n'est pas basé sur une tonne de quiproquos. L'héroïne ne se laisse pas abattre facilement et il n'y a pas de triangle amoureux qui empêche l'histoire de commencer. Si vous ne l'avez pas encore vu c'est le moment de le faire
- Yamato nadeshiko shichi henge de Tomoko Hayakawa. Le regarder a été comme regarder The Ring (la version originale évidemment) mais, une version complètement distincte et remplie d'humour. Je me suis vraiment éclatée. C'est un peu à l'image des shonens dans le sens où on s'intéresse vraiment à l'histoire de chaque personnage. L'héroïne est complètement démente et elle nous fait passer des moments de fou.
- Tonari no kaibutsu-kun de Robico. C'est ma dernière découverte et je suis complètement accro. "L'action" commence dès le 1er épisode. On est tout de suite dans le vif du sujet. Entre deux fous rires on assiste à la découverte des sentiments amoureux d'un groupe d'adolescents. J'ai tellement aimé que j'ai commencé à acheter le manga. J'attends sa sortie chaque moi avec impatience.
- Kimi ni todoke de Karuho Shiina. Lorsqu'on m'a parlé de cet anime j'ai pensé qu'il ressemblait un peu à Yamato Nadeshiko Shichi Henge mais, en fait ce n'est pas aussi semblable. Certes, les héroïnes ne connaissent rien aux choses de la vie en général et elles sont mises à l'écart par les autres mais, la ressemblance s'arrête là. Leurs personnalités sont différentes et leur amour aussi. Kimi ni todoke est plein de fraicheur et d'humour. Si on a parfois envie d’asséner quelques claques à Sawako tellement elle est négative, son audace conjure cette impression et nous rend cette série mémorable. Je ne m'en remets toujours pas.
- Peach girl de Miwa Ueda. Je vous arrête tout de suite. Si vous n'aimez pas les héroïnes pleurnichardes et les fausses amies adeptes de couteaux dans le dos, vous feriez mieux de ne pas voir ce manga. Nous sommes ici en plein triangle, ou serait-ce carré, amoureux. Les personnages se tournent autour, se mentent pour se protéger, se blessent. Il y a tellement de bonnes intentions cachées que tout le monde vit un enfer. Mais, heureusement, malgré son côté grande pleureuse, l'héroïne arrive à démêler tous les nœuds de cette histoire. Il y a de quoi passer un bon moment.
- Aishiteruze baby de Yoko Maki. Il s'agit de la charmante petite histoire d'un playboy qui devra s'occuper d'une enfant. Du jour au lendemain les priorités du jeune homme vont changer et il deviendra plus responsable. Il pourra enfin vivre une relation sérieuse en essayant d'apporter son aide aux nouvelles femmes de sa vie. J'aime ce manga parce que le personnage principal est un garçon et non une fille pour une fois. Ainsi, on change un peu la donne. La fin de cet anime m'a un peu laissé sur ma faim justement pourtant, je le recommande quand même.

- Sukitte ii na yo de Kanae Hazuki. J'ai eu beaucoup de mal à apprécier cet animé au début. Les trois premiers épisodes n'ont pas retenu mon attention pourtant je me suis accrochée et je n'ai pas été déçue au final. Moi qui pensais m'ennuyer et effacer ce manga de mon disque dur, j'ai vite changé d'avis. L'histoire n'est pas aussi plate que je le croyais. Oui, les thèmes sont les mêmes qu'habituellement: fille délaissée, garçon populaire qui s'intéresse à elle, jalousie des autres filles, beau mec perturbateur qui intervient... Cependant, l'animé reste chou et je me suis surprise à rire plusieurs fois (à invectiver les personnages aussi d'ailleurs). Regardez-le, il vous plaira.

Commenter cet article